Home Smartphone Les cryptomonnaies séduisent les particuliers malgré les mises en garde

Les cryptomonnaies séduisent les particuliers malgré les mises en garde

2
0

Malgré une grande volatilité, les cryptomonnaies attirent toujours plus de particuliers, qui cherchent à investir une partie de leur épargne dans l’espoir de gagner gros. Néanmoins, la prudence reste de mise : 95% des cryptos sont qualifiées de « fraude, de bruit et de confusion » par un responsable de la Fed !

Neel Kashkari, président de la Réserve fédérale de Minneapolis, n’a pas de mot assez dur pour qualifier les cryptomonnaies. « J’étais plus optimiste pour les cryptos et le Bitcoin il y a cinq ou six ans », explique le banquier central. « Mais désormais, ce que je vois, c’est 95% de fraude, de hype, de bruit et de confusion ». Selon lui, si le dollar demeure une devise si forte, c’est grâce aux restrictions dans son utilisation : personne ne peut miner du dollar, rappelle-t-il.

Fraude à la Ponzi

« Il y a des milliers de cryptos pourries qui ont été créées, certaines d’entre elles étant des stratagèmes de fraude à la Ponzi », soutient Kashkari. Et il n’a trouvé personne capable de lui démontrer que le Bitcoin est une meilleure solution que les devises classiques, « en dehors du financement d’activités illégales comme la drogue ou la prostitution ». Ce n’est pas le seul responsable à s’interroger sur l’intérêt des cryptos : Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, a demandé une régulation globale de ces actifs numériques.

Ce débat n’empêche pas l’engouement des particuliers pour les cryptomonnaies. Chainalysis, qui mesure les volumes et la valeur des échanges entre les internautes en mettant de côté les entreprises et les institutions, a calculé que l’adoption de cryptos avait explosé de 881% dans les douze derniers mois !

L’attrait des cryptos est fort dans les pays à l’économie émergente, ceux dont les monnaies locales sont soumises à de fortes variations de taux de change, ou qui souffrent d’une forte inflation. Les pays les plus demandeurs sont le Vietnam, l’Inde, le Pakistan, l’Ukraine, le Keyna, le Nigeria et le Venezuela. Les États-Unis arrivent ensuite, quant à la France elle n’apparait pas dans le classement.

%